Adani Group says allegations made in Hindenburg report ‘stale and baseless’





Le groupe Adani a déclaré mercredi que le rapport de Hindenburg Research avait été publié le 24 janvier sans avoir tenté de les contacter ou de vérifier les faits. Il a ajouté que les allégations formulées avaient déjà été rejetées par les « plus hautes cours » de l’Inde.

« Le rapport est une combinaison malveillante de désinformation ciblée et d’allégations obsolètes, sans fondement et discréditées qui ont été prouvées et rejetées par les plus hauts tribunaux indiens. Le moment de la publication du rapport révèle clairement une intention flagrante et de mauvaise foi de saper la réputation du groupe Adani auprès du principal objectif de nuire à la prochaine offre publique de suivi d’Adani Enterprises, la plus grande FPO jamais réalisée en Inde. La communauté des investisseurs a toujours fait confiance au groupe Adani sur la base de recherches et de rapports détaillés préparés par des experts financiers et des leaders nationaux et internationaux agences de notation », a déclaré Jugeshinder Singh, directeur financier du groupe Adani.

Hindenburg, une société de recherche en investissement basée aux États-Unis et spécialisée dans la vente à découvert activiste, a fait mardi de vastes allégations de faute professionnelle d’entreprise à la suite d’une enquête de deux ans sur les sociétés d’Adani. Il a déclaré qu’il réduisait les parts du groupe et a accusé les sociétés de manipulation de marché « flagrante » et de fraude comptable.

Selon Bloombergle rapport détaille « un réseau d’entités fictives offshore contrôlées par la famille Adani dans des paradis fiscaux, les Caraïbes, Maurice et les Emirats Arabes Unis, qui, selon elle, ont été utilisées pour faciliter la corruption, le blanchiment d’argent et le vol fiscal, tout en détournant l’argent du groupe entreprises listées ».

Les actions d’Adani Enterprises, la société phare du groupe, ont chuté de 4% mercredi après la publication du rapport. Les actions d’Ambuja Cements ont chuté de 9% avant de se redresser.

Le groupe prévoit également un FPO de 2,5 milliards de dollars, l’un des plus importants en Inde.

« Nos investisseurs informés et bien informés ne sont pas influencés par des rapports unilatéraux, motivés et non fondés avec des intérêts acquis. Le groupe Adani, qui est le leader indien de l’infrastructure et de la création d’emplois, est un portefeuille diversifié d’entreprises leaders dans le géré par les PDG du plus haut calibre professionnel et supervisé par des experts dans divers domaines depuis plusieurs décennies. Le Groupe a toujours respecté toutes les lois, quelle que soit la juridiction, et respecte les normes les plus élevées de gouvernance d’entreprise », a-t-il déclaré Singh.


Source